3755, Chemin de la Cote St. Catherine
Montreal, QC, H3T 1E2
 
Research coordinator
Sharon Shapiro
Tel.: (514) 340 8222 Ext 22094
Fax: (514) 340 7565
 
Dr. Alexander Thiel
 
Directeur du Programme de recherche sur la neuroplasticité, Institut Lady Davis
Professeur au Département de neurologie et de neurochirurgie, Université McGill
Directeur du Centre intégré de lutte contre l’accident vasculaire cérébral, Hôpital général juif

 
Le Dr Alexander Thiel est professeur agrégé au Département de neurologie et de neurochirurgie de l’Université McGill. En tant que neurologue spécialiste des accidents vasculaires cérébraux, il est directeur du Programme de recherche sur la neuroplasticité de l’Institut Lady Davis de recherches médicales (ILD) et directeur de l’unité de soins aux patients atteints d’accidents vasculaires cérébraux de l’Hôpital général juif (HGJ).
Après avoir obtenu son diplôme de médecine à l’Université de Bonn, en 1994, il a débuté sa formation en recherche à l’Institut Max-Planck pour la recherche neurologique, à Cologne, suivie d’une spécialisation en imagerie cérébrale avec le Dr Evans à l’Institut neurologique de Montréal, en 2000. Après avoir terminé sa résidence en neurologie et en psychiatrie à l’Université de Cologne, il a travaillé comme neurologue spécialiste à la clinique de neurologie de l’Université de Cologne, en 2004. En 2006, le Dr Thiel a été embauché à McGill. Son laboratoire sur la neuroplasticité de l’ILD, à l’HGJ, est le premier laboratoire de stimulation cérébrale non effractive ayant officiellement obtenu la certification permettant son utilisation clinique, sur une unité de soins aux personnes atteintes d’accidents vasculaires cérébraux, au Canada. Cette reconnaissance permet la poursuite d’une série d’études auprès des patients atteints d’accidents vasculaires cérébraux (AVC) en phase aiguë, du début d’apparition des symptômes de la maladie à la période de réadaptation, soit l’intervalle critique au cours duquel la majorité des processus associés à la neuroplasticité du cerveau se produisent. Dans le contexte plus large que constitue l’Initiative sur les accidents vasculaires cérébraux de l’Université McGill, le Programme de recherche sur la neuroplasticité (PRN) met l’accent sur la recherche translationnelle dans le but de transposer rapidement les résultats probants obtenus en recherche en des traitements à la fine pointe pour les patients. Le programme est étroitement lié au Centre intégré de lutte contre l’accident vasculaire cérébral de l’HGJ, dirigé par le Dr Thiel.
 
Principales activités de recherche
 
Le but ultime visé par le Programme de recherche sur la neuroplasticité est de développer des prédicteurs découlant de l’imagerie et de nouvelles stratégies thérapeutiques afin d’accélérer le rétablissement des patients ayant subi un AVC. Malgré le fait que la gravité de l’AVC initial soit directement associée à ses conséquences pour le patient, il demeure un mauvais prédicteur de la capacité du patient à se rétablir. Contrairement à des croyances largement répandues, les patients atteints d’AVC grave sont souvent ceux qui peuvent le plus profiter d’un traitement précoce et intensif. Déterminer qui sont ces patients, et ce, très tôt après l’AVC, prend donc toute son importance, cliniquement, dans la planification du traitement. À l’aide de l’imagerie fonctionnelle, morphologique et moléculaire, les travaux de recherche du Dr Thiel ont servi à déterminer les trois paramètres et mécanismes physiopathologiques clés qui permettaient de déterminer les résultats et le rétablissement escomptés au niveau des déficits moteurs et de la parole découlant de l’AVC :
 


1) À l’aide de l’imagerie en tenseur de diffusion (ITD), une nouvelle technique d’IRM, il a été le premier à reconstruire les faisceaux moteurs du cerveau de patients atteints d’AVC sous-cortical. De telles mesures permettent de déterminer la gravité des lésions ischémiques et, en tant que telles, présentent un haut indice de corrélation avec le déficit clinique et les résultats escomptés.


 
2) Grâce à l’imagerie de la microglie activée, la principale composante cellulaire associée à la neuroinflammation post AVC, à l’aide de la PK-11195 couplée à la tomographie par émission de positrons (TÉP), il a été en mesure de prédire la dégénérescence secondaire (wallérienne) des faisceaux de fibres nerveuses. Les patients ayant présenté des niveaux élevés d’activation microgliale persistante, autour du site d’infarctus et sur le trajet des faisceaux affectés, ont souffert de dégénérescence accélérée et ont présenté les pires résultats cliniques. 


 
3) À l’aide de la stimulation magnétique transcrânienne (SMT), une méthode de modulation électrophysiologique de l’activité électrique cérébrale, il a été le premier à effectuer des études pilotes prospectives, sur un échantillon contrôlé, de la stimulation cérébrale non effractive pour améliorer le rétablissement d’une aphasie découlant d’un AVC. Cette nouvelle technique peut être utilisée comme traitement adjuvant à la rééducation orthophonique conventionnelle chez les patients présentant une aphasie des suites d’un AVC, et ce, dans le but de normaliser les processus d’activation cérébrale et améliorer le rétablissement. La SMT est en bonne voie de devenir le premier traitement complémentaire efficace dans le traitement des déficits post AVC et est présentement aussi en cours d’évaluation chez un échantillon plus important de patients présentant des déficits moteurs.
 
Publications récentes
 
Schirrmacher R, Dea M, Heiss WD, Kostikov A, *Funck T, Quessy S, Bedell B, Dancause N, § Thiel A. Which aspects of stroke do animal models capture? A multitracer micro-PET study of focal ischemia. Cerebrovascular Disease 2016 41(3-4):139-47.

Thiel A, Vahdat S. Structural and Resting-State Brain Connectivity of Motor Networks After Stroke. Stroke. 2015;46(1):296-301.

Thiel A, Cechetto D, Heiss WD, Hachinski V, Whitehead S (2014) Amyloid burden, neuro-inflammation and links to cognitive decline after ischemic stroke. Stroke;45(9):2825-9.

Thiel, A, Hartmann A, Rubi-Fessen, I, Anglade, C, Kracht L, Weiduschat, N, Kessler, J, Rommel T and Heiss, WD (2013) Effects of non-invasive brain stimulation on language networks and recovery in early poststroke aphasia. Stroke 44.

*Radlinska, B., *Ghinani, S., Leppert, I., Minuk, J., Pike, B., Thiel, A., 2010. Diffusion Tensor Imaging, Pyramidal Tract Damage and Clinical Outcome in Sub-cortical Stroke. Neurology 75, 1048-1054.

*Radlinska, B., *Ghinani, S., Lyon, P., Jolly, D., Soucy J.P., Minuk, J., Schirrmacher, R., Thiel, A., 2009. Multi-modal microglia imaging of fiber tracts in acute sub-cortical stroke. Annals of Neurology 66 , 825-832.


 
 

 
 
...
Support research at the Lady Davis Institute - Jewish General Hospital