Axe de recherche psychosociale

L'axe de recherche psychosociale comprend des chercheurs des services de psychiatrie et d’oncologie ainsi que du Centre de recherche en soins infirmiers. Formés en psychiatrie, psychologie, soins infirmiers, anthropologie, santé publique ou neuroscience cognitive, les chercheurs appliquent une expertise variée de même que des méthodologies quantitatives et qualitatives d’étude des facteurs psychosociaux dans l’étiologie, la progression et le traitement de maladies physiques et mentales.

I. Psychiatrie culturelle

Situé au cœur du quartier le plus multiculturel et multiethnique de Montréal, le Service de psychiatrie de l’Hôpital général juif est réputé mondialement pour son travail relatif aux influences culturelles sur l’expression des symptômes, la demande d’aide, le diagnostic, l’adhésion au traitement et la réponse à l’information médicale. L’accent est mis sur les troubles mentaux courants (comme la dépression et l’anxiété), sur les maladies chroniques (comme les maladies cardiovasculaires et le cancer) de même que sur l’étude des populations vulnérables, dont les groupes aborigènes, les immigrants et les réfugiés, de même que les femmes, avec pour objectifs ultimes de contribuer à l’élaboration de politiques de santé judicieuses et de réduire les écarts en matière de santé. Les chercheurs sont à l’avant-garde de l’étude de l’influence de la culture sur l’expérience et l’expression de la détresse émotionnelle, sur les habitudes de consommation des services de santé mentale des immigrants et des autochtones de même que sur la prévention du suicide chez les groupes aborigènes.
 
Groupe de chercheurs en psychiatrie culturelle

Laurence Kirmayer
Cecile Rousseau
Danielle Groleau
Jaswant Guzder (associé)
Eric Jarvis (associé)
Andrew Ryder (associé)

 

II. Facteurs psychosociaux de la maladie

Associée à une hausse de la morbidité et à une plus grande utilisation des services de santé chez les patients qui souffrent d’une maladie physique, la détresse psychologique accroît le coût de la santé. L’étude des facteurs de risque de la détresse psychologique chez les patients médicaux de même que le développement et l’évaluation des programmes de dépistage et de traitement d’une telle détresse constituent d’importants domaines de recherche. Les chercheurs travaillent avec les patients qui souffrent de diverses maladies, dont le cancer, une maladie cardiovasculaire, la polyarthrite rhumatoïde, la sclérodermie ou un trouble du sommeil. La recherche en oncologie psychosociale se concentre sur la capacité d’adaptation, la communication et la transmission de l’information sur les risques afin d’améliorer les questions de santé et la qualité de vie des cancéreux et de leurs proches.

Le groupe a acquis une grande expertise en étudiant la qualité de vie de diverses populations de patients, dont de victimes d’une maladie chronique (comme le cancer ou une maladie cardiovasculaire), de bénéficiaires de soins palliatifs et de handicapés.

Ses travaux de recherche font avancer la science grâce à l’investigation non seulement des facteurs comportementaux, psychologiques ou physiologiques liés à la douleur et-ou à l’incapacité des patients médicaux, mais également d’une question presque oubliée, soit celle de la réponse du couple et de la famille à la maladie. La santé des femmes constitue un autre important volet de recherche : étude des troubles de santé mentale péri- et post-grossesse, dépistage des cancers gynécologiques et facteurs socioculturels liés aux décisions relatives à l’allaitement au sein.
 
Groupe de chercheurs sur les facteurs psychosociaux de la maladie

Phyllis Zelkowitz
Sylvia Aubin
Robin Cohen
Nancy Feeley
Catherine Fichten
Celine Gelinas
Eva Libman
Carmen Loiselle
Karl Looper
Margaret Purden
Zee Rosberger
Brett Thombs
 
III. Étiologie et traitement des troubles mentaux

La recherche porte sur les facteurs de risque biologiques et psychosociaux relatifs à la survenue de troubles psychiatriques chez l’adulte et l’enfant ainsi que sur les traits de la personnalité qui établissent le pronostic et l’issue du traitement chez les patients déprimés. La recherche psychothérapeutique s’arrête aux caractéristiques des patients ainsi qu’aux aspects du processus de traitement qui influent sur les patients qui souffrent de dépression récurrente. La recherche en neuroscience cognitive étudie le rôle de l’effet placebo dans un traitement psychiatrique et le recours à l’entraînement de l'attention pour traiter le syndrome de Tourette et le déficit de l'attention avec hyperactivité.

Groupe de chercheurs en étiologie et traitement des troubles mentaux

David Dunkley
Joel Paris
Christopher Perry
Amir Raz
Ashley Wazana
Michael Bond
Support research at the Lady Davis Institute - Jewish General Hospital